Incendie

Les dégâts causés par un incendie peuvent être importants. La plupart des incendies commencent doucement et peuvent être détectés facilement par des détecteurs de fumée. De

De nombreux sites sont mieux protégés contre une intrusion que contre le feu. Un incendie peut causer bien plus de dégâts que le plus gros cambriolage, car le feu détruit tout. La signalisation d’un début d’incendie est par conséquence d’une importance primordiale.
 
Un petit investissement complémentaire en détecteurs de fumée peut vous sauver la vie. Les détecteurs de fumée sont placés dans les endroits où votre système peut détecter un incendie le plus rapidement possible. Le feu peut ainsi être maîtrisé à un stade moins avancé, et donc limiter les dégâts à votre immeuble. Vos biens et vos collaborateurs courent moins de risque.

Il est souvent conseillé en option de compléter le système intrusion par ces détecteurs.
Il existe également des systèmes entièrement dédié à la détection incendie, composé :

  • d'une centrale qui contrôle et communique,
  • de capteurs ; en général les détecteurs de fumées et les boutons poussoirs,
  • Des éléments de signalisation de l’alarme et des commandes vers par exemple les rétenteurs de portes coupe-feu, les systèmes d’extinction, etc …

Le principe de fonctionnement est très simple. Les détecteurs sont fixés et répartis au plafond des locaux à surveiller selon des règles précises et ce dans l'ensemble d'un bâtiment. Lorsqu'un incendie se déclare le dégagement de fumée ou la chaleur atteignent les détecteurs qui envoient alors un signal au central de détection incendie qui signale automatiquement aux personnes du bâtiment ainsi qu'aux services de secours.

Il existe dans ce domaine deux gammes de produits:

Détection analogique (adressable) 

Un équipement de contrôle et de signalisation supervise là aussi une paire de conducteurs utilisée pour l'échange de données avec chaque capteur qui doit être programmé via un protocole de communication et adressé afin d'être reconnu. Les capteurs peuvent être ou non câblés en série. Ce genre d'installation diminue grandement les coûts sur l'installation et le câblage pour les moyennes ou grandes applications.

Les éléments de détection et les capteurs peuvent se présenter sous différentes formes et différents types.

  • Il y a la catégorie des détecteurs qui sont la surveillance permanente et automatique du système avec une variété très étendue de sonde et de fonctionnement.
  • Il y a les points d'appel manuel qui sont souvent représenté comme bouton poussoir.

Les détecteurs habituels sont :

Détecteur ionique (en voie de disparition)
Ce détecteur possède une chambre, composée de deux électrodes, dans laquelle est placé un matériau radioactif émettant des rayons alpha. Une tension est appliquée aux bornes des électrodes ; un faible courant apparaît, du fait de l'ionisation de l'air de la chambre. Lorsque des particules de fumée y pénètrent, celles-ci captent une partie des rayons alpha, entraînant une diminution du courant, puis le passage en alarme du détecteur.

Détecteur optique de fumées ou Photo-électrique
Ce détecteur met à profit l'effet Tyndall. Dans la chambre d'analyse, une LED et une photodiode sont placées de telle façon que cette dernière ne reçoive jamais la lumière de la LED en l'absence de fumée. La pénétration de fumée dans la chambre d'analyse entraîne la réflexion de la lumière de la LED sur les particules de fumée, donc la sollicitation de la photodiode. Ce détecteur est très efficace pour les fumées blanches. Il l'est un peu moins pour les fumées noires, à cause de leur faible réflectivité.

Détecteur linéaire de fumée 
Contrairement aux détecteurs ponctuels de fumée, celui-ci fonctionne sur le principe de l'absorption de la lumière. Le détecteur envoie des impulsions lumineuses (infra-rouges) qui sont traitées par la partie réceptrice du produit. Le détecteur mesure en permanence le niveau du signal reçu. Une baisse du signal reçu est interprétée comme une présence de fumée. La plupart des détecteurs linéaires ont une portée de 100 m, leur permettant de couvrir de grandes surfaces. Ils sont particulièrement bien adaptés pour la surveillance des aéroports, centres commerciaux, usines, entrepôts, musées, gymnases, églises…

Détecteur optique de flamme
Ces détecteurs possèdent une cellule sensible aux rayonnements IR (Infra Rouge) ou UV (Ultra Violet). Les détecteurs IR travaillent généralement dans la bande lumineuse du carbone de manière à éviter les fausses alarmes.

Détecteur de chaleur (themostatique, thermo vélometrique)
Les détecteurs thermostatiques passent en alarme lorsqu'ils détectent une température supérieure à un seuil prédéterminé. Les détecteurs thermo vélocimétriques sont quant à eux sensibles à la vitesse d'élévation de la température, donnant généralement une information plus précoce que les thermostatiques. Ils donnent en revanche beaucoup plus de fausses alarmes s'ils sont mal placés (ex : élévation rapide de la température due à l'ouverture d'un four dans une cuisine industrielle, ou à la mise en route d'une chaudière...)

Détection Conventionelle
Détection Analogique

Contrat d'Entretien
Contrat de Monitoring

Le respect de votre vie privée est notre priorité.
Les données personnelles que les clients nous fournissent volontairement lors des formulaires ou par émail, ne sont traitées et utilisées qu'aux fins pour lesquelles elles nous ont été fournies.